RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

16 millions de morts par an pourraient être évités grâce à la prévention !

Les maladies non transmissibles, comme le cancer ou le diabète, induisent chaque année 38 millions de décès, dont 16 millions pourraient être évités par des mesures de prévention, alarme l'Organisation Mondiale de la Santé dans un rapport.

« La communauté internationale a la chance de pouvoir changer le cours des maladie non transmissibles et en investissant moins de trois dollars par an et par personne, les pays pourraient fortement diminuer le nombre de patients et de décès dus à ces maladies non transmissibles » souligne le Docteur Margaret Chan, directrice générale de l'OMS.

Aussi appelées maladies chroniques, les maladies non transmissibles évoluent en général de façon lente, mais sur la durée. Les quatre affections principales sont les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques (asthme et broncho-pneumopathie chronique obstructive par exemple) ou encore le diabète.

L'OMS estime qu'en  2000, 14,6 millions de personnes sont décédées prématurément des suites de maladies non transmissibles faute de prévention. En 2012, elles étaient 16 millions.

L'OMS encourage ainsi les pays à agir en conséquence, et plus particulièrement les pays à revenu faible ou intermédiaire. Chez ces derniers, le nombre de décès dus à ce type de pathologies est supérieur au nombre de décès provoqués par des maladies infectieuses.

En 2013, l'OMS a lancé un vaste plan d'action mondial visant à réduire de 25 % le nombre de décès prématurés d'ici 2020. Et les résultats sont là ! Certains pays comme la Turquie ont réussi à diminuer de 13 % le nombre de fumeurs en cinq ans. Dans la même période, la Hongrie a vu sa consommation de boissons sucrées baisser de 30 %. De leur côté, L'Argentine, le Brésil, le Canada, le Mexique et les Etats-Unis ont lancé des campagnes de prévention pour faire baisser la teneur en sel de l'alimentation et réduire ainsi l'un des principaux facteurs d'hypertension artérielle.

L'OMS souligne que le coût global de ces mesures de prévention, environ 11,2 milliards de dollars par pays et par an, n'est pas très élevé si on le compare aux dizaines de millions de vies qui pourraient facilement être sauvées chaque année dans le monde. Actuellement, le tabac 6 millions de personnes par an, l'alcool 3,3 millions, l'absence d'activité physique en tue 3,2 millions et l'excès de sel dans l'alimentation 1,7 million.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

OMS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top