RTFlash

Matière

Une mémoire holographique réinscriptible

Un dispositif holographique original utilisant le niobate de lithium a permis a un groupe dirigé par Kenji Kitamura et constitue de deux équipes du NIRIM de la STA (National Institute for Research in Inorganic Materials, prochainement rebaptisé Substance and Material Research Organization) et de Pionneer Electronic Corp., de réaliser des enregistrements multiplex tri-dimensionnels permettant d'atteindre une capacité de l'ordre du Terabit sur une seule carte. 125 Megabits par point ont pu être enregistrés. De plus, le matériau peut être réinitialise sous ultraviolet. L'écriture est effectuée par la méthode des hologrammes bicolores, et la lecture nécessite seulement un éclairement a l'aide d'un faisceau de référence. Le matériau est réinscriptible. L'unité de lecture / écriture est elle-même de taille réduite (quelques centimètres de côtés).

St Japon : http://www.adit.fr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top