RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les voitures propres percent sur le marché américain

Les voitures hybrides fonctionnant à l'essence et à l'électricité percent sur le marché américain où les constructeurs se livrent à une véritable course pour être le premier à présenter un véhicule entièrement "propre". Dans le cadre de sa politique de l'énergie présentée il y a un mois, l'administration présidentielle américaine a prévu des crédits d'impôts pour l'achat de véhicules hybrides utilisant un moteur à explosion mais aussi des batteries pour augmenter leur autonomie et réduire leurs émissions polluantes. Pour l'instant, les seuls constructeurs susceptibles de bénéficier de cette mesure sont... les japonais Toyota et Honda. Toyota a lancé en juillet 2000 aux Etats-Unis la "Prius" qui s'est vendue depuis à 11.500 exemplaires, dont 1.126 en mai. Honda, de son côté, offre depuis décembre 1999 le modèle "Insight" dont 903 exemplaires ont été vendus aux Etats-Unis pour le seul mois de mai, soit près de 140% de plus que sur le même mois l'année précédente. Ces voitures ne sont pas entièrement "propres" car elles sont encore propulsées par un moteur à combustion classique au-dessus d'une certaine vitesse, utilisant un moteur électrique d'appoint, rechargé par l'énergie dégagée par le freinage, au démarrage et à basse vitesse. Les grands constructeurs américains comme General Motors (GM), Ford et Chrysler, qui appartient au groupe allemand DaimlerChrysler, sont pour le moment absents de ce segment. GM a été notamment échaudé par l'échec de ses modèles tout électrique EV1 et EV2 commercialisés en Californie, l'Etat aux Etats-Unis avec les normes les plus strictes en matière d'émissions polluantes automobiles. Ils parient sur la pile à combustible, un système tout à fait différent qui produit de l'électricité grâce à une réaction d'électrolyse entre de l'hydrogène et de l'oxygène. Des prototypes roulants ont déjà été présentés par DaimlerChrysler et Ford ces deux dernières années et des autobus fonctionnent avec ce procédé à Chicago (Illinois). GM pour sa part vient coup sur coup d'annoncer des prises de participation dans des sociétés pionnières du secteur. Ford et DaimlerChrysler sont déjà partenaires de l'entreprise canadienne Ballard Power Systems qui fabrique des piles à combustible PEM (Proton Exchange Membrane) utilisant du méthanol dont l'hydrogène est extraite par l'intermédiaire d'un catalysateur (ou processeur). L'inconvénient est qu'il reste des émissions polluantes bien que deux fois inférieures à celles d'un moteur à explosion. GM fait le pari à long terme de la pile à hydrogène pur à émission zéro, tout en travaillant à moyen terme avec le groupe pétrolier ExxonMobil sur un modèle utilisant de l'essence au lieu du méthanol. Un véhicule prototype utilisant ce système doit être présenté au début 2002. "Nous ne pensons pas que la création d'une infrastructure de distribution de méthanol soit la voie à suivre aux Etats-Unis, principalement en raison du fait que le méthanol absorbe l'eau et que vous ne pouvez de ce fait utiliser le réseau existant d'oléoducs pour le transporter", affirme Larry Burns, vice-président de GM chargé de la recherche et du développement. Pour les modèles à hydrogène pur, GM vient de prendre des participations dans les sociétés américaines Quantum Technologies et General Hydrogen. La première est spécialisée dans la compression de l'hydrogène et ses recherches devraient permettre aux véhicules à pile à combustible d'avoir une autonomie identique voire supérieure à celle des voitures à essence d'aujourd'hui.

AFP : http://fr.news.yahoo.com/010614/1/1czf8.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top