RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un vieillissement cérébral accéléré dans la schizophrénie ?

Des chercheurs australiens de l'Université de Perth (en Australie) ont réalisé une étude comparative des profils cognitifs de personnes schizophrènes (78 patients) et de sujets-témoins (303 âgés de 20 à 59 ans, et 50 âgés de 70 à 79 ans). Au moyen d’un outil dédié, Brief Assessment of Cognition in Schizophrenia (BACS, évaluation sommaire des processus cognitifs dans la schizophrénie), six domaines cognitifs ont ainsi été testés : la mémoire verbale, la mémoire de travail, la vitesse d’exécution (motor speed), la vitesse de traitement de l’information (processing speed), l’aisance verbale (verbal fluency) et les fonctions exécutives.

Entre les patients atteints de schizophrénie et les sujets-contrôles appariés selon l’âge, les auteurs constatent de « nettes similitudes » dans l’allure des profils de performance cognitive pour plusieurs domaines, mais des « différences dans la performance globale », car les patients ont un fonctionnement cognitif global « significativement inférieur » à celui des sujets-témoins.

Mais si les comparaisons des profils cognitifs des schizophrènes à ceux des adultes les plus âgés confirment aussi l’existence de telles « ressemblances », elles révèlent par contre « la disparition de ces différences en matière de performance globale. »

En définitive, concluent les auteurs, « le déficit cognitif dans la schizophrénie semble être généralisé » et les analogies observées entre les profils cognitifs des patients schizophrènes et ceux des sujets-témoins les plus âgés tendent, d’autre part, à « confirmer l’hypothèse d’un vieillissement cérébral accéléré dans la schizophrénie. »

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Research Gate

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top