RTFlash

Vers un ordinateur quantique fonctionnant au silicium ?

Une équipe de chercheurs de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie), a annoncé être en mesure de concevoir des structures combinant des millions de qubits, tout en conservant les technologies traditionnelles de fabrication des composants CMOS issues du silicium.

Andrew Dzurack, responsable de l'équipe, affirme ainsi avoir la jonction entre électronique traditionnelle et informatique quantique, là où la plupart des autres projets se sont focalisés principalement sur le second aspect, ou bien ont cloisonné les différents éléments.

L'un des secrets de la méthode australienne vient d'un nouveau système de correction d'erreur, un élément critique des ordinateurs quantiques et du fonctionnement des qubits, très sensibles à la moindre perturbation.

Il existe une demi-dizaine d’approches pour l’informatique quantique. Les chercheurs se sont attaqués aux bits quantiques de spin de silicium. Les chercheurs ont en effet utilisé des qubits de silicium avec un schéma de correction d’erreur dédié pour permettre à l’architecture finale d’être produite sur une technologie CMOS standard.

"Notre conception intègre des commutateurs à transistors en silicium classiques pour activer les opérations entre les qubits dans un vaste réseau bidimensionnel, en utilisant un protocole de sélection de mot et de bit similaire à celui utilisé pour sélectionner des bits dans une mémoire d’ordinateur conventionnelle", a déclaré le Dr Menno Veldhorst.

Si ces travaux doivent permettre en principe de développer des puces de millions de qubits, l'équipe va commencer par un prototype à 10 qubits d'ici 2022, via un financement d'environ 60 millions de dollars, avant d'en intégrer un plus grand nombre, "selon le même modèle fourni par la loi de Moore pour les processeurs conventionnels".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Le sol devient intelligent

    Le sol devient intelligent

    Et si les surfaces sur lesquelles vous marchez étaient capables d’analyser précisément votre passage et votre démarche ? C’est ce que propose la start-up Technis. Issue de ...

  • Une IA capable de prédire des réactions chimiques

    Une IA capable de prédire des réactions chimiques

    Une équipe de chercheurs travaillant au sein d’IBM Research a élaboré une intelligence artificielle qui peut prédire les enchaînements de réactions chimique complexes. Pour arriver à créer ce ...

  • Une puce neuromorphique qui imite le fonctionnement du cerveau

    Une puce neuromorphique qui imite le fonctionnement du cerveau

    Des chercheurs du célèbre MIT ont mis au point une puce qui s’inspire du fonctionnement de notre cerveau et devrait consommer beaucoup moins d’énergie que le font les processeurs actuels. Malgré ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top