RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Vers un diagnostic précoce fiable de la polyarthrite rhumatoïde

Des chercheurs néerlandais de l'Université de Leiden (Pays-Bas) ont mis au point une nouvelle technique ouvrant la voie vers un diagnostic précoce de la polyarthrite rhumatoïde.

Cet outil repose sur la découverte en 2011 des anticorps anti protéines carbamylées (ACarP) et sur la mise en évidence de leur rôle dans l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde.

Ces scientifiques ont analysé 340 sérums provenant de patients souffrant d’arthralgies mais ne présentant pas de polyarthrite rhumatoïde diagnostiquée.

Ces patients, dont les trois quarts étaient des femmes, étaient âgés de 38 à 60 ans et présentaient des symptômes depuis moins d'un an. Ces travaux ont montré que 40 % des patients présentaient des anticorps anti peptides citrullinés (ACPA) ou un facteur rhumatoïde.

Les participants de cette étude ont été suivis pendant trois ans et 120, soit 35%, ont développé une polyarthrite rhumatoïde au bout d'un an en moyenne. L'étude a montré que la présence des anticorps spécifiques ACarP doublait le risque d'une évolution rapide vers une polyarthrite rhumatoïde.

Le dosage de ces anticorps pourrait donc constituer un nouvel outil de diagnostic pour identifier les patients présentant un risque accru de développer cette pathologie très invalidante, ce qui permettrait la mise en œuvre d'un traitement précoce.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ARD

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top