RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Un verrou majeur est levé pour les biocarburants de deuxième génération

Partout dans le monde, les chercheurs essayent de produire des biocarburants à faible coût à partir de biomasse d'origine végétale. Mais l'un des obstacles à ce défi scientifique est que de nombreuses plantes contiennent de la lignine et des hémicelluloses, qu'il est difficile et coûteux de transformer en biocarburants.

Une équipe internationale de recherche composée de chercheurs américains, danois et thaïlandais, est parvenue à comprendre pourquoi les plantes à forte teneur en lignine et hémicelluloses (biomasse lignocellulosique issue du bois et des végétaux) contiennent une forte concentration de pentoses, des sucres qui, contrairement aux plantes contenant de l'hexosene, ne fermentent pas facilement pour se transformer en carburants. Ils sont ensuite parvenus à manipuler les plantes présentant de moindres concentrations de xylane (le principal polysaccharide ou polymères du glucose non issus du bois et des végétaux) dans les parois cellulaires afin de faciliter la production de biocarburant.

Les chercheurs ont travaillé sur trois variétés mutantes d'arabidopsis déficient dans le xylane et ont réussi à les modifier génétiquement de manière à ce qu'elles dégradent des glucides en simples sucres. Les scientifiques ont ensuite réussi à rétablir la fonction normale du xylème dans les plantes. Ils ont alors observé une augmentation de 40 % du rendement de saccharification des plantes.

Comme le souligne Henrik V. Scheller, chercheur à l'université de Californie et co-auteur de ces recherches, "Ces résultats montrent qu'il est possible de produire des plantes présentant des quantités réduites de xylane dans leurs parois tout en préservant l'intégrité structurelle des vaisseaux de xylème et ce succès ouvre la voie vers de nombreuses variétés de cultures énergétiques pouvant être facilement transformées en biocarburants d'excellente qualité, substituables aux carburants fossiles dont l'épuisement est inévitable et qui aggrave le changement climatique."

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Biotechnology for Biofuels

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Marchal René

    4/01/2013

    Un grand pas pour l'utilisation de matières renouvelables permettant de s'emanciper des carburants d'origine fossile.
    Revers de la médaille, une production accrue de Xylène qui reste un danger pour sa classe de toxicitié. (Le Xylène est nocif par inhalation et contact avec la peau.)

  • back-to-top