RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un vaccin à l'essai contre le paludisme à l'Institut Pasteur

l'Institut Pasteur d'annoncer la mise au point d'un candidat-vaccin « qui a largement prouvé, conceptuellement, son intérêt ». Son nom de code : MSP3. Si les essais en cours se révèlent concluants, ce serait une excellente nouvelle pour les 2 milliards de personnes menacées par ce fléau dans le monde.

Le travail a été mené par le laboratoire de Parasitologie bio-médicale de l'Institut Pasteur, en collaboration avec Sanofi Pasteur, l'Institut pour la Recherche et le Développement (IRD) et l'Institut Pasteur de Dakar au Sénégal. Le candidat-vaccin « serait susceptible de pouvoir induire une protection efficace grâce à un antigène particulier - le MSP3 n.d.l.r.- du parasite Plasmodium falciparum » à l'origine de la maladie.

Cet espoir se justifierait par l'ampleur et la solidité de l'étude réalisée : dans un premier temps, 247 habitants d'un village sénégalais ont fait l'objet d'une étude prospective sur 14 ans, avec suivi médical quotidien et prélèvements de sérum.

A cela s'ajoute un premier essai concluant de phase I chez des volontaires sains. Et deux nouveaux essais, toujours de phase 1, sont actuellement en cours au Burkina-Faso et en Tanzanie, en pleine zone d'endémie palustre. « Tous ces résultats concordent avec ceux d'une série d'études expérimentales, menées in vitro et in vivo » conclut Pierre Druilhe, de l'Institut Pasteur.

DS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top