RTFlash

Le stress au travail double le risque de mortalité cardio-vasculaire!

Selon une étude finlandaise prospective réalisée entre 1973 et 2001, les personnes ayant un travail stressant possèdent un risque fortement augmenté d'accidents cardiovasculaires. Les contraintes de travail et le sentiment de n'être pas reconnu à sa propre valeur dans l'entreprise semblent plus que doubler le risque de mortalité cardiovasculaire. Les résultats sont présentés dans le British Medical Journal du 19 octobre. Le docteur Mika Kivimaki (Université d'Helsinki) et ses confrères de l'université de Jyväskylä ont suivi pendant une durée moyenne de 25,6 années, la santé cardiovasculaire de plus de 800 employés d'une industrie métallurgique finlandaise. Les 812 employés retenus (545 hommes, 267 femmes) n'avaient pas de maladies cardiovasculaires au début de l'étude. Les résultats ont montré que ceux ayant peu de liberté d'action dans leur travail avaient un facteur de risque de mortalité cardiovasculaire augmenté d'un facteur 2,2, comparés à ceux possédant moins de directives hiérarchiques. Ceux présentant un sentiment d'insatisfaction dans la reconnaissance de leur travail (bas salaire, manque de reconnaissance sociale, peu d'opportunités de carrière) ont présenté un risque augmenté d'un facteur 2,4. De plus, les personnes stressées exerçant la même fonction depuis plus de cinq ans ont présentés davantage de risques cardiovasculaires que celles ayant moins d'ancienneté dans leur poste, ce qui met l'accent sur l'effet délétère du stress chronique sur la santé cardiovasculaire. Les auteurs concluent que le stress au travail représente un risque cardiovasculaire certain dont les employeurs devraient tenir compte.

BJM : http://bmj.com/cgi/content/full/325/7369/857

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des seniors de plus en plus jeunes...

    Des seniors de plus en plus jeunes...

    Des chercheurs de la faculté des sciences du sport et de la santé de l'Université de Jyväskylä (Finlande) ont comparé les performances physiques et cognitives des personnes âgées de 75 à 80 ans à ...

  • Manger des pommes pour garder un cerveau en pleine forme…

    Manger des pommes pour garder un cerveau en pleine forme…

    Selon une étude réalisée par des chercheurs allemands de l'Université technique de Dresde, les composés naturels trouvés dans les pommes pourraient stimuler la neurogénèse, c’est-à-dire la ...

  • Quand la Lune influence notre sommeil…

    Quand la Lune influence notre sommeil…

    Des chercheurs de l’Université de Washington (États-Unis) ont découvert l'existence d'une variation des cycles du sommeil au cours du cycle lunaire de 29,5 jours. Dans les trois à cinq jours qui ...

Recommander cet article :

back-to-top