RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Stockage d'énergie : des centrales de pompage-turbinage souterraines

L'irrégularité de la production d'électricité renouvelable menace la stabilité du réseau électrique. Diverses mesures sont envisageables, dont notamment le stockage de l'électricité excédentaire des centrales intermittentes (source éolienne, solaire) pour l'injecter dans le réseau en période de forte consommation et ainsi équilibrer le débit électrique. Une équipe interdisciplinaire de l'Université de Duisbourg-Essen (UDE) et de l'Université de la Ruhr à Bochum (RUB) recherche de nouvelles méthodes de stockage, en se focalisant en particulier sur l'extraction du charbon et l'exploitation des fosses et galeries des mines.

Les professeurs de l'UDE Dr. Ulrich Schreiber (géologie), Dr. Eugen Perau (géotechnique) et Dr. André Niemann (hydraulique), ainsi que le professeur de la RUB Dr. Hermann-Josef Wagner (systèmes énergétiques) développent une technique de stockage d'énergie ayant fait ses preuves : la centrale de pompage-turbinage .

Dans cette centrale hydroélectrique réversible, l'énergie potentielle de l'eau est soit utilisée (turbinage) lorsqu'il n'y a pas de vent ou de rayonnement solaire, soit stockée (pompage) lorsque la production est excédentaire. De telles centrales ne sont cependant rentables qu'en montagne, car elles nécessitent de forts dénivelés et des surfaces étendues. Elles sont ainsi particulièrement développées dans les montagnes de Norvège et dans les Alpes - où les surfaces planes nécessaires pour produire l'électricité éolienne ou solaire sont plutôt rares.

La région Rhin-Ruhr ne manque pas de place ni de clients, mais plutôt de tels reliefs. "Néanmoins, nous possédons ici la pente nécessaire", affirme M. Schreiber, sous-entendant ainsi les sites d'extraction du charbon, qui devraient être transformés en centrales de pompage-turbinage souterraines (UPW). La nouveauté de leur fonctionnement est la présence des bassins non pas en hauteur, mais sous la surface. L'eau est dirigée sous terre le long de vielles galeries ou de tuyaux." Notre concept ne nécessite pas de montagne ni de falaise. Il pourrait être mis en application presque n'importe où", explique M. Perau.

BE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top