RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le sport a un impact profond sur le cerveau

Des chercheurs de l’Université de Jyvaskyla (Finlande) ont montré, en travaillant sur de vrais jumeaux, que l’exercice physique modifie le corps, mais aussi le cerveau en profondeur.

Ces scientifiques ont recruté 20 jumeaux monozygotes qui ont pratiqué les mêmes sports pendant l’enfance, mais dont les habitudes ont changé à l’âge adulte. Comme ils partagent le même ADN, et grandissent généralement dans le même environnement, ils peuvent fournir la preuve que l’exercice physique influence la santé.

Ces jumeaux monozygotes ont été reçus dans un laboratoire. Leur capacité d’endurance a été mesurée, de même que la répartition graisses/muscles de leur corps et leur tolérance à l’insuline. Leur cerveau a également été scanné.

Ces recherches ont montré que les jumeaux sédentaires sont moins endurants à l’effort et ont plus de masse grasse. Ils présentent également des signes de résistance à l’insuline, ce qui augmente le risque de troubles métaboliques, notamment de diabète de type 2. Mais ces travaux ont également montré des divergences en matière cérébrale. Les jumeaux sportifs possèdent en effet davantage de matière grise, cette différence étant particulièrement marquée dans les zones impliquées dans la motricité et la coordination.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Medicine & Science in Sports and Exercise

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top