RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Des scientifiques découvrent une molécule qui peut bloquer la progression de la maladie d’Alzheimer

Une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge, en collaboration avec des équipes suédoises et estoniennes, a identifié une molécule qui semble bloquer la progression de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit de la première découverte qui permettrait de rompre le cycle de croissance de la maladie, ce qui ouvre la perspective tant attendue du développement de nouveaux traitements.

Selon ces travaux, la maladie d'Alzheimer se caractérise par deux processus. Le premier, l’amyloidogénèse correspond à un dysfonctionnement d’une protéine du cerveau. Le second correspond à l’agrégation de la protéine tau sous forme de filaments pathologiques dans les cellules nerveuses. Il s’agit du processus de dégénérescence neurofibrillaire, ou pathologie Tau.

Les chercheurs du département de chimie de Cambridge ont identifié que des protéines naturelles, appelées Brichos, peuvent contribuer à empêcher l’agrégation de la protéine tau, ce qui en limite les effets et les dommages.

Le Docteur Samuel Cohen, qui a dirigé ces recherches, souligne que "Ces travaux ont montré pour la première fois qu'il était possible d'inhiber spécifiquement l'un des processus qui conduit à la maladie, ce qui laisse espérer que l'on peut prévenir les effets toxiques de l’agrégation des protéines qui sont associées à Alzheimer".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The Guardian

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top