RTFlash

Récidive AVC : un traitement associant aspirine et anti-coagulant réduit le risque

Des chercheurs américains de l'Université de Californie à San Francisco, dirigés par Claiborne Johnston, ont montré, dans le cadre d'un essai clinique réalisé en Chine, qu’en combinant un anticoagulant avec de l'aspirine, on pouvait réduire d'environ 30 % les risques de survenue d’une autre attaque, par rapport au traitement classique qui repose sur la prise d'aspirine seule.

L'accident vasculaire cérébral se traduit par une interruption brusque de la circulation du sang dans notre cerveau et entraîne souvent une hémorragie cérébrale qui peut être fatale. Selon l'OMS, on estime qu'au niveau mondial, 2,5 millions de personnes sont victimes chaque année d'un AVC, soit une toutes les cinq secondes. En France, cette pathologie augmente avec le vieillissement de la population et touche à présent 130 000 personnes par an, dont le quart décède des suites de cette attaque cérébrale.

Après un AVC, la rapidité de la prise en charge médicale constitue un facteur majeur de chances de récupération et de réduction des dommages ultérieurs pour le cerveau.

Mais il faut également prévenir le risque de récidive qui malheureusement va toucher un patient sur six dans les trois mois qui suivent son premier AVC. Actuellement, le traitement standard consiste à prescrire aux patients de l'aspirine pendant trois mois.

Dans ce travail, les chercheurs américains ont réalisé une vaste étude en double aveugle sur 5 000 Chinois admis à l’hôpital suite à une attaque cérébrale légère. La moitié des patients s'est vue administrer un traitement qui combinait du Plavix, un anticoagulant commercialisé par le laboratoire américain Bristol Meyers Squibb et le français Sanofi et de l’aspirine ; l'autre moitié a reçu uniquement de l'aspirine.

Aux termes de l'étude, les chercheurs ont constaté que les patients ayant bénéficié du traitement combiné avaient un risque de récidive diminué de 30 % par rapport au traitement standard comportant uniquement de l’aspirine.

Sous réserve que ces résultats soient confirmés par de nouvelles études, ce traitement combiné pourrait donc devenir la nouvelle référence thérapeutique dans la prévention du risque de récidive d'AVC.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NEJM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La pollution tue plus d'un Européen sur huit

    La pollution tue plus d'un Européen sur huit

    Dans l’Union européenne, 13 % des morts sont liés à la pollution, selon un rapport publié récemment par l’Agence européenne de l’environnement (AEE). L’étude souligne que les Européens sont en ...

  • L'électrostimulation portable pour soulager la douleur migraineuse

    L'électrostimulation portable pour soulager la douleur migraineuse

    Le National Health Service (NHS)- système de santé publique du Royaume-Uni- teste actuellement un appareil appelé "gammaCore", qui se place sur le côté du cou et s’active par électrostimulation pour ...

  • Quand l’IRM arrive au lit du patient

    Quand l’IRM arrive au lit du patient

    Des chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH) ont développé un nouveau système portatif d'imagerie par résonance magnétique (IRM). Ils ont conçu un appareil d'imagerie par résonance ...

Recommander cet article :

back-to-top