RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement climatique pourrait être deux fois plus important que prévu

Selon les derniers travaux du GIEC, la hausse moyenne de la température terrestre devrait de situer entre 1,5 et 5 degrés, avec comme valeur de référence 1,5 degré. Mais selon de récentes recherches conduites par le professeur Steven Sherwood, en collaboration avec deux chercheurs français du laboratoire de météorologie dynamique et de l'Institut Pierre-Simon Laplace, il est possible que cette hausse des températures atteigne en fait les 3 degrés en 2060.

Ces travaux qui reposent sur l'analyse de 43 modèles climatiques, soulignent qu'il existe un écart allant du simple au double dans la fourchette de prévision et précisent que ce dernier résulte d'une mauvaise compréhension des mécanismes de formation des nuages bas.

Selon ces recherches, le doublement de la concentration du CO2 atmosphérique prévu d'ici cinquante ans risque d'assécher les couches les plus basses de l'atmosphère, ce qui aura notamment pour effet de réduire la formation de nuages bas. Or, c'est précisément ce type de nuage qui intercepte les rayons solaires et réduit sensiblement les effets du réchauffement…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top