RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Une protéine-clé impliquée dans le déclenchement de l'autisme

Des chercheurs canadiens, menés par les Professeurs Benjamin Blencowe de l’Université de Toronto et Sabine Cordes du Sinai Health System Lunenfeld-Tanenbaum Research Institute, ont montré que la baisse des niveaux d'une unique protéine pouvait suffire à provoquer l’autisme.

Selon ces travaux, les scientifiques auraient pu déclencher un comportement autiste-like, juste en réduisant les niveaux de la protéine nSR100, déjà documentée comme déficiente dans le cerveau de nombreux patients atteints de troubles du spectre autistique. Les chercheurs estiment que jusqu’à un tiers des cas d’autisme pourrait être expliqué par la rareté de cette protéine dans le cerveau. Une cible plus que prometteuse pour développer un traitement efficace.

Ces recherches ont montré qu'une réduction de moitié des niveaux de protéine nSR100 s’avère suffisante pour déclencher les caractéristiques comportementales de l’autisme, dont l’évitement des interactions sociales et une sensibilité accrue au bruit.

Sur un plan biologique, les souris privées de nSR100 présentent également des changements dans l’épissage alternatif et le câblage neuronal. nSR100 agit en effet dans le cerveau comme un régulateur clé de l’épissage alternatif – un processus qui génère un très grand nombre de protéines, constitutives des cellules. L’étude fournit ainsi des preuves de l’influence considérable de la protéine nSR100 sur le comportement social et d’autres caractéristiques de l’autisme.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top