RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le "Pelican Ultra", nouveau géant des airs volera au ras de l'eau

Boeing vient de présenter son projet d'avion cargo à haute capacité. Le"Pelican Ultra", (pour Ultra Large Transport Aircraft). par ses impressionnantes dimensions, le Pelican mérite bien son qualificatif de "géant des airs" : 152 mètres séparent le cockpit de la queue tandis que son envergure atteint 109 mètres. A titre indicatif, l'Antonov 225, l'avion actuel le plus grand au monde, ne mesure "que" 84 mètres de long. L'appareil imaginé par Boeing pourrait ainsi transporter jusqu'à 1.400 tonnes sur une distance de plus de 16.000 km en un seul trajet. La particularité du Pelican, conçu principalement pour les trajets transocéaniques de longue distance, est de voler en rasant les flots, à six mètres de la surface seulement. Il bénéficiera ainsi de "l'effet de sol", un phénomène aérodynamique qui favorise la pénétration de l'appareil dans l'air et réduit sa consommation de carburant. "La couche d'air est enfermée entre l'aile et le sol - ici, la surface de l'eau -, ce qui augmente la pression et accentue la portance de l'avion, c'est-à-dire ce qui le fait monter. Grâce à l'effet de sol, on peut maintenir des appareils plus lourds en l'air. Les premiers ekranoplanes (avions de surface) ont d'ailleurs été développés à des fins militaires pendant la guerre froide. En cas de mer mauvaise ou de vol au-dessus d'une surface dure, le Pelican pourra atteindre une altitude de 6.000 mètres ou plus. Le Pelican pourrait constituer une véritable alternative au transport maritime puisque l'avion pourrait emmener les mêmes charges qu'un navire porte-conteneurs à une vitesse dix fois plus rapide, indique Boeing. Selon John Skorupa, responsable du développement stratégique chez Boeing, l'Ultra serait aussi le seul appareil permettant à l'armée américaine de déployer une division en cinq jours ou cinq divisions en 30 jours et de transporter en une fois 17 chars d'assaut M-1, n'importe où dans le monde. Un argument qui devrait séduire le Pentagone aujourd'hui plus que jamais. La construction du Pelican est d'ailleurs suspendue au feu vert des autorités militaires attendu pour 2003. Boeing

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top