RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les parents souhaitent contrôler l'accès à Internet des enfants

Les parents ont, face à Internet, une attitude ambivalente. Tout en étant conscients de l'importance d'Internet pour l'avenir de leurs enfants, ils craignent les contenus " inappropriés " que l'on peut trouver sur le Web et souhaitent les en protéger. Tels sont les résultats d'une étude commandée à la SOFRES par le fournisseur d'accès AOL à l'occasion du lancement d'un dispositif de contrôle parental. Pour tous les parents, savoir utiliser Internet, c'est important pour l'avenir de leurs enfants, à 80 % chez les parents non connectés et à 98 % chez les parents connectés. Les enjeux d'Internet sont perçus non pas seulement dans le cadre d'un métier ou comme intégration au monde moderne, mais essentiellement " parce qu'à l'avenir on utilisera Internet dans tous les domaines de la vie quotidienne " (raison placée en tête par respectivement 59 et 63 % des parents). Les parents n'ont d'ailleurs pas d'inquiétude sur les capacités de leurs enfants, qui maîtrisent mieux Internet qu'eux-mêmes . Seuls un peu plus de la moitié (56 %) des parents connectés s'estiment, en revanche, plus compétents que leur progéniture. La seule inquiétude des familles concerne les risques d'accès des enfants à des contenus indésirables. Sites offrant des images à caractère violent ou pornographique, propagandes de sectes ou de groupes politiques extrémistes, rencontre dans des forums avec des personnes mal intentionnée sont les risques les plus cités, l'atteinte à la vie privée de l'enfant incité à communiquer des informations personnelles et la publicité venant en dernier. De toutes ces évolutions techniques et culturels, c'est encore Internet qui a été le mieux accueilli, puisqu'il est considéré comme une chance pour les enfants. Néanmoins, la surveillance parentale a déjà commencé. Les parents connectés sont plus de la moitié (53 %) à surveiller la navigation de leurs enfants. Dans l'ensemble, tous les parents souhaitent un contrôle parental d'accès délimitant le contenu (à 95 et 84 %). Les parents non connectés, moins experts, sont partisans de toutes les limitations, alors que les parents connectés veulent définir les fonctionnalisés accessibles. Mais il ne s'agit pas pour autant de restreindre le temps de connexion des jeunes internautes. Dans l'enquête européenne réalisée en 1997-1998 sur 15 000 familles européennes, avec des enfants de 6 à 16 ans, souligne Dominique Pasquier, le contrôle parental sur Internet et l'ordinateur était beaucoup moins fréquent que sur la télévision et le téléphone. Lancé le 16 mai, le contrôle parental AOL permet au parent titulaire du compte de leur construire, au moment où il en attribue mot de passe et pseudonyme à ses enfants, un accès spécifique, enfant (moins de 12 ans) ou adolescent. Les plus jeunes, par exemple, ne pourront pas lire les pièces jointes des messages, ni effectuer de téléchargement. Ils n'auront accès qu'à une sélection de 700 sites et aux salons de discussion réservés aux enfants. L'écran d'accueil sera celui des chaînes thématiques proposées par AOL : ZAP (enfant) ou PLUG IN (adolescent). Le dispositif n'est toutefois pas sans faille, les plus malins pouvant toujours contourner les limites parentales en utilisant un navigateur extérieur à AOL. C'est pourquoi il est accompagné de brochures de conseils pour sensibiliser les enfants à la sécurité et les mettre en garde contre les mauvaises rencontres virtuelles.

Quotidien du Médecin

http://www.quotimed.com/articles/actualite/getarticle.cfm?ArtIdx=30312&IdxNumber=5&Random=88

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top