RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Obésité et flore intestinale : le lien métabolique se confirme !

En transplantant sur des souris des "microbiotes" de vrais jumeaux, dont l'un était obèse et l'autre maigre, une équipe de recherche associant des scientifiques de l'INRA, de l'Inserm, du CNRS et de l'IRD a montré que les personnes ayant un microbiote intestinal moins diversifié ont un risque accru d'obésité.

Cette étude a également permis d'identifier certaines bactéries humaines qui favorisent la maigreur. Les chercheurs ont pu montrer que des souris qui reçoivent des bactéries de l’intestin d’humains obèses vont prendre plus de poids et accumuler plus de graisse que les souris recevant des bactéries intestinales de sujets maigres.

Cette observation démontre une nouvelle fois l'importance de la composition de la flore intestinale sur le métabolisme et le mécanisme de régulation pondéral. Il est donc très important, selon les chercheurs, d'adopter des habitudes alimentaires qui favorisent le maintien d'une diversité bactérienne dans l'intestin.

Ces travaux confirment également à quel point une modification du "microbiote ", c'est-à-dire de la population bactérienne globale qui peuple notre intestin, peut avoir des conséquences importantes et durables sur l'ensemble des processus métaboliques de notre organisme.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top