RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un nanofilet pour piéger les cellules cancéreuses

Décidément, les chercheurs en cancérologie font assaut d'imagination pour mettre au point de nouvelles thérapies toujours plus performantes pour traquer et détruire les cellules malignes.

Après le couteau électronique mis au point par des chercheurs anglais, des chercheurs japonais dirigés par Mitsuhiro Ebara, ont mis au point un nouveau maillage de nanofibres permettant d'attaquer simultanément les tumeurs sur deux fronts : par thermothérapie (destruction localisée par la chaleur) et une chimiothérapie (traitement par des molécules toxiques pour les cellules malignes ).

Les chercheurs sont parvenus, à l'aide de ce maillage, à provoquer l'apoptose (mort programmée) des cellules épithéliales cancéreuses, un type de cellules que l'on retrouve dans de nombreux types de cancer, œsophage et col de l'utérus notamment.

Cette nouvelle approche thérapeutique est d'autant plus intéressante qu'il existe une synergie entre thermothérapie et chimiothérapie car la chaleur fragilise les cellules tumorales et amplifie le pouvoir destructeur des molécules chimiothérapiques .

Concrètement, ces chercheurs ont conçu un matériau nanométrique constitué de mailles, qui est appliqué directement sur les tissus à traiter. Ce matériau composite stable associe un polymère sensible à la température, des nanoparticules magnétiques et des médicaments anticancéreux.

Pour obtenir de manière ciblée une rapide augmentation de température, les chercheurs utilisent des particules magnétiques qui se réchauffent rapidement lorsqu'elles sont soumises à un champ magnétique. Cette première action thermique prépare le terrain à la seconde action chimiothérapique obtenue grâce aux molécules thérapeutiques emprisonnées dans ces nanomailles.

L'étude précise en outre que l'activité de ce matériau est parfaitement contrôlable, grâce à la modulation du champ magnétique. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NIMS

RESEARCHSEA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top