RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Le MIT travaille sur les batteries du futur

Le MIT (Massachussetts Institute of Technology) travaille actuellement sur un nouveau type de batterie qui enlèvera peut-être à l'industrie cette épine dans le pied que constitue l'autonomie d'un périphérique portable. Plutôt que d'améliorer les modèles actuels de batteries, l'équipe de Joel Schindall a décidé de se pencher sur une invention mise au point il y aura bientôt 300 ans : le condensateur. Techniquement parlant, les condensateurs sont plus efficaces que les batteries traditionnelles. Ils stockent l'énergie sous forme de particules chargées dans un champ électrique entre deux électrodes métalliques. Une forme de stockage plus efficace que les procédés chimiques utilisés dans les batteries actuelles, mais qui a un inconvénient de taille : sa taille, justement.

Cet inconvénient a mené à un constat très simple : à volume égal, une batterie constituée des meilleurs condensateurs pourra emmagasiner une énergie inférieure de 25 fois à celle d'une batterie classique. La solution était donc claire : il fallait réduire la taille des condensateurs. Pour atteindre ce but, les chercheurs ont utilisé des nanotubes pour recouvrir les électrodes. Les nanotubes sont collés aux électrodes à la manière de cheveux, bien que ces derniers soient en pratique 30 000 fois plus épais. Les condensateurs ainsi équipés se retrouvent avec des capacités bien supérieures, tout en offrant les avantages liés à leur mode de fonctionnement.

Le grand avantage de ces batteries à condensateurs est qu'elles peuvent se recharger en quelques secondes. Contrairement aux procédés chimiques également, il n'existe aucun effet mémoire, et la capacité totale ne diminue pas avec le temps. Quant à la durée de vie, elle pourrait être dans bien des cas supérieure à celle de l'appareil qui nécessite la batterie. L'équipe de Schindall devrait présenter les premiers prototypes entièrement fonctionnels d'ici quelques mois.

MIT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top