RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le manque de sommeil favorise l'obésité

Le manque chronique de sommeil favoriserait la prise de poids, confirment deux nouvelles études publiées aux Etats-Unis portant sur le lien entre le nombre d'heures passées à dormir et l'obésité. L'une des études montre d'importantes fluctuations entre les taux de leptine, une protéine sanguine qui supprime l'appétit et de ghrelin, une hormone qui le favorise, de personnes dormant cinq heures et celles endormies durant huit heures. Le taux de ghrelin augmente de 14,9 % chez les personnes dormant cinq heures par nuit sur une longue période. Ce groupe enregistre parallèlement une diminution de 15,5 % du niveau de leptine, selon l'étude menée auprès de 1.000 personnes participant au programme "Sleep Cohort Study" du Wisconsin (nord). Les résultats de cette étude démontrent "une relation importante entre le sommeil et les hormones", a indiqué Emmanuel Mignot, professeur à l'université Stanford, en faisant remarquer que le déficit de repos dans les sociétés occidentales peut expliquer la progression de l'obésité. Dans une autre étude, des chercheurs de l'université de Chicago ont examiné une douzaine de jeunes hommes en bonne santé forcés à ne dormir que quatre heures durant deux nuits consécutives. Leur niveau de leptine a baissé de 18% tandis que le taux de ghrelin bondissait de 28 %, selon leur enquête publiée dans les Annales de médecine interne.Les hommes ont également émis le désir pour des nourritures caloriques, comme des pâtes, des biscuits ou des bonbons.

Le Monde

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top