RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'huile d'olive contre le cancer !

Selon une nouvelle étude américaine, dirigée par Paul Breslin, David Foster et Onica Le Gendre, les personnes qui adoptent le régime alimentaire de type méditerranéen ont environ 15 % moins de risque d’être touchées par le cancer. L’huile d’olive jouerait un rôle-clé dans cette protection en raison de sa capacité à tuer rapidement les cellules cancéreuses.

L’alimentation traditionnelle des peuples vivant au bord de la mer Méditerranée est associée à de nombreux effets positifs sur la santé, notamment pour la prévention des maladies cardiovasculaires et de plusieurs types de cancer. Beaucoup de végétaux (fruits, légumes, légumineuses, noix), mais peu de protéines d’originale animale, beaucoup de fibres comme source de glucides au lieu des sucres simples, et abondance de bons gras mono-insaturés et polyinsaturés oméga-3.

L’huile d’olive est la clef de voute de ce fameux régime méditerranéen et plusieurs études ont montré qu’elle joue un rôle très important dans les bienfaits associés à ce mode d’alimentation. En plus d’être une excellente source de gras bénéfique pour la santé du cœur, une caractéristique unique de l’huile d’olive est son contenu important en polyphénols antioxydants et anti-inflammatoires. Par exemple, cette huile contient des quantités importantes (0,2 mg/ml) d’une molécule appelée oléocanthal, qui possède une activité anti-inflammatoire similaire à celle de l’ibupro­fène et qui pourrait donc exercer des effets similaires à cette molécule dans la prévention du cancer du côlon.

Ces travaux ont aussi montré que d’autres composés phénoliques de l’huile d’olive (hydroxytyrosol, taxifolline) bloquent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans les tumeurs et pourraient donc freiner le développement d’un large éventail de cancers.

Une étude récente vient de mettre en lumière une autre facette du mode d’action anticancéreux de l’huile d’olive. En examinant l’effet de l’oléocanthal sur des cellules cancéreuses (prostate, sein, pancréas), une équipe de scientifiques américains a observé que cette molécule a la capacité de tuer directement ces cellules anormales tout en épargnant les cellules non cancéreuses. Et cette action anticancéreuse est beaucoup plus puissante que les chercheurs ne l’avaient escompté : certaines cellules cancéreuses étaient déjà mortes à peine 30 minutes après l’ajout de l’oléocanthal !

Cette rapidité d’action de l’oléocanthal serait due à sa propriété de pénétrer rapidement à l’intérieur des cellules et de parvenir à déstabiliser une structure interne appelée lysosome. Pour profiter des bienfaits de l’oléocanthal, il est important de choisir une huile d’olive vierge ou extra vierge. Ces huiles sont extraites à froid (moins de 27ºC), ce qui préserve les polyphénols présents dans les olives de départ et permet ainsi de maximiser ses bénéfices pour la santé.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Medical Xpress

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top