RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L’exercice physique après un AVC a un effet positif sur les fonctions cognitives

A la suite d'un AVC, le patient doit souvent faire face à l'apparition de troubles divers dont l’amplitude est corrélée à la sévérité du déficit neurologique initial. L’impact sur les fonctions cognitives est primordial, car leur altération a des conséquences familiales, professionnelles et sociales majeures. Il est donc essentiel de mieux prévenir ce déclin cognitif.

Des chercheurs de l'Université de Melbourne (Australie) ont réalisé une vaste méta-analyse à partir des données de 14 essais randomisés regroupant au total 736 patients victimes d’un AVC, dans le but d'essayer d'évaluer les effets de l'exercice physique en matière de récupération cognitive pour ces patients.

Résultats : l’activité physique régulière a eu un effet globalement positif sur les performances cognitives. Les analyses à effets mixtes ont par ailleurs démontré que la combinaison d’exercices aérobies et de programmes d’endurance physique était la méthode qui permettait les gains cognitifs les plus importants, même à la phase chronique de l’AVC (soit en moyenne 2,6 années après celui-ci).

Des effets positifs modérés statistiquement significatifs ont été enregistrés pour certaines fonctions cognitives, notamment l’attention et la vitesse de traitement de l’information. Cette méta-analyse confirme donc que la pratique d'une activité physique régulière a des effets bénéfiques sur le déclin cognitif qui peut survenir à la suite de certains AVC.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Stroke

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top