RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

L'asymétrie des organes dans le corps serait déterminée par de minuscules cils

Une équipe de chercheurs de l'université de l'Utah et une équipe japonaise de l'université d'Osaka sont parvenues à confirmer et généraliser à l'ensemble des vertébrés une hypothèse établie en 1995 pour expliquer comment un embryon reconnaît sa droite de sa gauche. Plus exactement comment les organes internes asymétriques, comme le coeur, le foie, le pancréas, les reins l'intestin, se construisent. Ces chercheurs ont montré que le battement de cils microscopiques, découverts chez la plupart des groupes de vertébrés, détermine la position des futurs organes à droite ou à gauche du corps, selon une étude japonaise menée sur l'embryon de souris, publiée dans Nature. Alors que l'aspect extérieur du corps des vertébrés est symétrique, certains organes comme le coeur ou l'intestin se développent dans l'asymétrie. Ce mystère est donc en passe d'être résolu, selon ces travaux menés par l'équipe du Pr Shigenori Nonaka (université d'Osaka). Chez l'embryon de souris âgé de sept jours, on détecte la présence de filaments mobiles au niveau de cellules situées dans la partie supérieure de l'embryon. Les cils, d'abord découverts chez la souris, existent vraisemblablement chez la plupart des vertébrés, comme le montrent les travaux de Joseph Yost (Salt Lake City) publiés dans le même numéro de la revue scientifique britannique.Au cours d'un développement normal, le battement de ces minuscules cils génère un courant vers la partie ventrale de l'embryon. L'équipe du professeur Nonaka l'a décrit comme étant dirigé de la droite vers la gauche de l'embryon. Le sens de ce courant conditionne la position des futurs organes. Les chercheurs considèrent en effet que ce courant agit sur la concentration d'une molécule (ou un message chimique), encore non identifiée, responsable de la répartition des organes. Si cette molécule est déplacée vers le côté gauche de l'embryon, le développement est normal. Pour le prouver, les chercheurs ont d'abord modifié mécaniquement le courant généré par les cellules ciliées en l'inversant. Résultat : les organes normalement placés à droite se sont développés... à gauche. Chez des souris génétiquement modifiées pour être dépourvues de cils, ils ont par ailleurs constaté un développement aléatoire de l'asymétrie. Le développement de l'asymétrie a lieu au 8e jour d'une gestation qui en dure 21. Il reste à comprendre quelles sont les molécules dont la distribution autour de l'embryon provoque l'asymétrie, et comment est déterminée la direction du flux. La compréhension de cet l'enchaînement complexe devrait permettre, à terme, de prévenir la survenue des malformations congénitales.

Nature du 4-07-2002 :

http://www.nature.com/nature/links/020704/020704-1.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top