RTFlash

L'Afssaps autorise une banque privée française de cellules souches dentaires

Le 14 juin 2011, l’Institut Clinident BioPharma a reçu l'autorisation de l’Afssaps pour la préparation et la conservation des tissus humains (pulpe dentaire et ses cellules souches) utilisés à des fins thérapeutiques autologues chez l’Homme.

Deux ans de développement ont été nécessaires à l’accréditation du site de Saint Beauzire (proche de Clermont-Ferrand) en tant que biobanque.

Pourquoi vouloir conserver les cellules souches des dents extraites pour des raisons médicales (dents de sagesse, dents temporaires…) ?

- Les cellules souches dentaires ont démontré leur capacité (cellules souches mésenchymateuses adultes pluripotentes) à régénérer des tissus issus des trois feuillets embryonnaires : mésoderme (ostéoblastes, cellules musculaires et cardiaques...), ectoderme (cellules neuronales, mélanocytes...), endoderme (cellules du pancréas, glandes salivaires...).

- L’utilisation thérapeutique des cellules souches est en pleine croissance, ce qui laisse présager leur importance dans la médecine du XXIème siècle.

Il est donc désormais possible pour chacun d’accéder au stockage de ses propres cellules souches provenant de dents (extraites pour raison médicale), et d’avoir la possibilité de les utiliser ultérieurement dans le cadre d’une thérapie cellulaire.

Pour plus d’informations : Institut Clinident

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les effets du cannabis peuvent durer plusieurs jours

    Les effets du cannabis peuvent durer plusieurs jours

    Les effets d'une dose de cannabis peuvent durer pendant des heures, voire des jours, soit bien au-delà de la seule période d'intoxication, confirme une nouvelle méta-analyse réalisée par des ...

  • Soigner le cerveau avec des micro-robots

    Soigner le cerveau avec des micro-robots

    Envoyer un robot miniature dans le cerveau humain pour le soigner ? Ce qui était du ressort de la science-fiction il y a encore quelques décennies pourrait rapidement devenir réalité, assure le ...

  • Des pansements intelligents au peroxyde d'hydrogène

    Des pansements intelligents au peroxyde d'hydrogène

    Des chercheurs de la Mayo Clinic (Rochester) et de l’Université de l’État de Washington ont mis au point des pansements électroniques au peroxyde d’hydrogène, mais sans antibiotique. Ces pansements ...

Recommander cet article :

back-to-top