RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Hausse du risque de maladies cardio-vasculaires dans les pays pauvres

Le risque d'affections cardio-vasculaires augmente dans les pays en voie de développement (PVD) sur lesquels, pour la première fois, pèse la plus grande part de la charge de ces maladies, relève l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les maladies cardio-vasculaires sont responsables au total de 12 millions de décès par an dans le monde. Le tabagisme, l'hypertension, l'hypercholestérolémie (excès marqué de cholestérol sanguin) sont les principaux risques à l'origine de ces maladies dans les pays industrialisés. Dans les pays en développement les plus démunis, ils commencent à apparaître comme des risques majeurs, souligne l'OMS, révélant les premières conclusions de son rapport sur la santé dans le monde en 2002, qui doit être rendu public fin octobre. "Il est particulièrement important pour les pays pauvres de lutter contre les maladies cardiovasculaires: elles font en effet peser une double charge sur leurs systèmes de santé, qui doivent aussi faire face simultanément aux maladies infectieuses", a souligné le Dr Gro Harlem Brundtland, directrice générale de l'OMS, dans un communiqué. Dans les villes de ces pays, les plus pauvres ne peuvent souvent acheter que des aliments transformés riches en matière grasse et en sel. De nombreux aliments transformés, tels que le pain, les soupes ou les viandes ont ainsi des teneurs en sel avoisinant ou dépassant celle de l'eau de mer. L'OMS recommande les traitements des maladies cardiovasculaires associant plusieurs médicaments -statines, antihypertenseurs et aspirine- qui deviennent de plus en plus abordables, y compris dans les pays en développement. L'agence de l'ONU exhorte également les pays à instaurer des politiques encourageant un changement d'habitudes alimentaires, l'activité physique et luttant contre le tabagisme. Tabagisme, hypertension, hypercholestérolémie, obésité, sédentarité et consommation insuffisante de légumes et de fruits sont les principaux facteurs de risques de ces maladies. L'hypertension est à elle seule responsable de près de la moitié d'entre elles, le cholestérol de près d'un tiers.

AFP : http://fr.news.yahoo.com/021018/202/2ss7w.h

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top