RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La greffe de la main d'un autre : un succès six mois après

La première greffe d'une main provenant d'un donneur dont a bénéficié le Néo-zélandais Clint Hallam en septembre 1998 évolue favorablement six mois après l'intervention réalisée en France, selon les chirurgiens à l'origine de cette première médicale. Cette première greffe complète d'une main provenant d'un cadavre avait été pratiquée sur le patient âgé de 48 ans, le 23 septembre dernier à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon par une équipe de chirurgiens français et australiens dirigés par le Pr Jean-Michel Dubernard. Clint Hallam avait perdu une main dans un accident de scie circulaire. Six mois après, les chirurgiens estiment avoir démontré que "l'allogreffe de la main est techniquement faisable" et "viable". "Les traitements anti-rejets disponibles semblent prévenir le rejet de la greffe", en particulier au niveau de la peau. Des signes modérés de rejet cutané quelques semaines après l'opération avaient pu être maîtrisés par une adaptation de ces médicaments immunosuppresseurs. "S'il n'y a pas d'épisodes de rejet à l'avenir, le pronostic fonctionnel moteur et sensoriel de cette greffe devrait être similaire sinon meilleur que ceux rapportés dans de grandes séries des réimplantations de mains", selon l'équipe des Prs Dubernard et Earl Owen. Six mois après, il a retrouvé des sensations jusqu'au milieu de la paume de sa nouvelle main et des poils ont repoussé sur son poignet. La greffe évolue quasiment comme une auto-transplantation idéale, notent les chirurgiens en faisant état des progrès "encourageants" de leur patient. Il se serait même récemment essayé au piano à Londres.

AFP/24/04/99

http://www.actualinfo.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top