RTFlash

Vivant

Un gène pour remplacer le pacemaker ?

Lorsque le muscle cardiaque ne parvient plus à rempir normalement sa fonction, les médecins ont souvent recours à un stimulateur cardiaque ou pacemaker. Ce dispositif directement implanté dans l’organisme génère des impulsions électriques qui permettent de réguler les battements du cœur. Mais cette intervention reste lourde pour le patient.

Des chercheurs de l’Institut cardiaque Cedars-Sinaï, dirigés par Eduardo Marban, ont montré qu'il était envisageable de recourir à la thérapie génique pour stimuler les cœurs défaillants. Ils ont découvert un gène, nommé TBX18, qui pourrait, à terme, remplacer l’implantation d’un pacemaker. En effet, en injectant ce gène spécifique à l’intérieur du cœur d’animaux, au sein de la chambre pompante principale, les chercheurs ont réussi à induire la transformation de cellules normales en cellules sinusales. Ce processus a permis de réguler correctement le rythme cardiaque des porcs malades.

Les chercheurs vont à présent poursuivre leurs essais sur l'homme pour vérifier si ce même gène est aussi efficace chez l’être hiumain. Si c’est le cas, une nouvelle ère thérapeutique pourrait s’ouvrir en cardiologie.

STM

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

 

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un vaccin antigrippal plus efficace en cas de mutation du virus

    Un vaccin antigrippal plus efficace en cas de mutation du virus

    La Commission européenne a autorisé la commercialisation en Europe de Flucelvax Tetra, le premier vaccin antiviral quadrivalent produit sur culture cellulaire, destiné aux personnes de plus de 9 ans....

  • Immortels après 105 ans ?

    Immortels après 105 ans ?

    Une équipe de chercheurs italiens et américains a découvert l'existence "d'un plateau dans la mortalité humaine". Rompant avec la théorie dominante depuis deux siècles, ...

  • Améliorer l’efficacité des vaccins thérapeutiques

    Améliorer l’efficacité des vaccins thérapeutiques

    Les lymphocytes T cytotoxiques (TCD8) sont capables de détruire spécifiquement des cellules infectées par un virus ou des cellules tumorales. Mais la quantité de lymphocytes TCD8 dirigés contre une ...

Recommander cet article :

back-to-top