RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un exercice physique bref mais intense aussi profitable qu'une activité sportive classique ?

Selon une étude de l'Institut K.G. Jebsen Center for Exercise in Medicine (Norvège), de brèves périodes d’activité, mais très intenses (entraînement par intervalles de haute intensité) pourraient apporter autant  de bénéfices que l’exercice classique.

Cette étude a concerné 26 hommes adultes âgés de 35 à 45 ans, obèses et inactifs, qui avaient le choix entre deux options : d'une part, suivre un programme de 4 séries d’exercices intenses de 4 mn chacune, séparées par 3 mn d’exercice d’intensité plus faible, le tout 3 fois par semaine.

Autre option, ces hommes pouvaient pratiquer une séance unique d’exercice intense durant 4 mn, 3 fois par semaine (avec échauffement et refroidissement).

Les chercheurs précisent que chaque séance correspondait, en termes d'efforts, à une marche rapide de 4 mn en montée ou à la montée de huit étages d'escalier et que les participants devaient atteindre, durant chaque séance de 4 mn, 90 % de leur fréquence cardiaque maximale.

À l'issue de ce programme qui a duré deux mois et demi, les chercheurs ont observé que les 2 groupes avaient amélioré leur capacité cardio-pulmonaire de manière comparable.

Autre enseignement : les 2 groupes avaient perdu du poids : 1,8 kg dans le groupe qui pratiquait la séance unique et 2,1 kg dans le groupe qui avait choisi les séances répétées. Enfin, l'étude montre que la pression artérielle a été réduite dans le groupe à séance unique, mais pas dans le groupe à séances répétées.

Ces conclusions suggèrent que chez les hommes en bonne santé mais en surpoids, un programme régulier basé sur une seule séance d’exercice intense peut apporter des bénéfices comparables à plusieurs séries d’exercices.

Cette étude montre également que, chez des personnes en surpoids, une seule séance courte d’exercice intense, effectuée 3 fois par semaine, semble efficace pour améliorer la capacité pulmonaire et réduire la pression artérielle et la glycémie à jeun.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PLOS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top