RTFlash

Matière

Eolien : association au sommet pour produire de l’hydrogène vert

Une association baptisée AquaVentus, réunissant des poids lourds du secteur (dont RWE, Shell, Siemens Gamesa, MHI Vestas, Vattenfall…), a présenté un projet pour installer 10 GW d’éoliennes offshore dans les eaux allemandes de la mer du Nord d’ici 2035. L’électricité fournie doit permettre de produire de l’hydrogène en mer par électrolyse dans des unités offshore à échelle industrielle.

Le champ qui pourrait produire jusqu’à 1 million de tonnes d’hydrogène vert annuellement serait situé entre Dogger Bank et l’île d’Heligoland. Cette dernière servirait de hub principal pour collecter l’hydrogène et l’envoyer sur le continent par pipeline.

Il est envisagé qu’une partie de l’hydrogène serve à alimenter les navires opérant sur le champ, comme les unités de transport de personnel. Le cadre de ce projet doit être précisé d’ici 2022. Les promoteurs envisagent dans un premier temps d’installer deux turbines de 14 MW produisant de l’hydrogène au large d’Heligoland, d’ici 2025. AquaVentus réunit 27 entreprises, instituts de recherche et organisations.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Mer et Marine

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les Pays-Bas reprennent le concept de route solaire

    Les Pays-Bas reprennent le concept de route solaire

    Depuis une dizaine d'années, plusieurs pays, dont la France, ont expérimenté l'idée de « route solaire », une chaussée dans laquelle on intègre des capteurs solaires et qui devient donc productrice ...

  • La route électrique : une technologie qui progresse

    La route électrique : une technologie qui progresse

    Voilà déjà plusieurs années que le sujet revient à la charge au sein des médias généralistes et spécialisés : les routes capables de recharger une voiture électrique en cours d’utilisation. Le ...

  • Une voiture électrique avec 2000 km d’autonomie ?

    Une voiture électrique avec 2000 km d’autonomie ?

    L'autonomie et la recharge des voitures électriques restent un handicap majeur. Mais en prime la recharge ne fonctionne pas comme le plein d'essence et il faut s'armer de patience – pour peu d'avoir ...

Recommander cet article :

back-to-top