RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Les écrans du futur seront souples, en plastique et bon marché

Une technologie révolutionnaire d'affichage lumineux fait ses premiers pas: contrairement aux écrans en verre actuels, ceux du futur seront souples, en plastique et bon marché. Les écrans OLED (organic light-emitting diodes) sont constitués de très fines couches de matière qui émettent de la lumière lorsqu'elles sont stimulées par un courant électrique à faible tension (de 5 à 20 volts). Ils sont légers, ultra-fins, souples, sans reflets, de toutes tailles et de toutes formes, consomment peu d'énergie et sont infiniment plus faciles et bon marché à produire que tous les autres écrans ultra-plats développés jusqu'à présent. Comme de l'encre de couleur, chaque molécule émet une couleur différente en fonction de sa composition organique. Les couches de polymère reposent sur des circuits électroniques qui activent individuellement chaque pixel. Le résultat est une image extrêmement brillante et nette. La filiale japonaise de Pioneer Electronics est la première entreprise à lancer ce type de produit sur le marché, avec la commercialisation d'un auto-radio équipée d'un écran monochrome. Pioneer a également annoncé pour l'an 2000 la commercialisation d'écrans souples en couleurs pour les appareils de navigation automobile et les instruments informatiques portables de petite taille (agendas, téléphones...). Philips devrait commercialiser un téléphone portable avant la fin de l'année. Les premières applications d'OLED sont les écrans monochromes, notamment comme fonds lumineux pour des affichages à cristaux liquides, un marché déjà évalué à 2,5 milliards de dollars (environ 13,7 milliards de F) par an. La capacité d'afficher de l'image et de la couleur devrait lui faire franchir la barre des 20 milliards. Les écrans OLED en couleurs existent en laboratoire, mais il faudra attendre plusieurs années avant qu'ils équipent télévisions et ordinateurs, a indiqué M. Mentley. Leur commercialisation n'est pas attendue avant 2004, une date que la firme japonaise Seiko-Epson espère devancer. Elle met déjà les bouchées doubles pour développer des écrans pour ordinateurs portables.

(AFP/31/10/98)

http://www.actualinfo.com/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Que sera l’électronique de l’après silicium ?

    Edito : Que sera l’électronique de l’après silicium ?

    C’est peu de dire que l’invention du transistor en 1947 puis, dans son prolongement, celle du microprocesseur en 1971 compte parmi les ruptures technologiques les plus importantes de l’histoire de ...

  • Le CEA-Leti conçoit les puces intelligentes de demain

    Le CEA-Leti conçoit les puces intelligentes de demain

    A Grenoble, les ingénieurs du centre de recherche du CEA-Leti sont en train de mettre au point une puce du futur capable d’intégrer à la fois une très grande puissance de calcul et une grande ...

  • Une étiquette radio entièrement passive

    Une étiquette radio entièrement passive

    Le constructeur Wiliot vient de présenter une nouvelle technologie, sous forme d'une étiquette Bluetoot passive, qui va concurrencer les puces NFC. Ces dernières sont ...

Recommander cet article :

back-to-top