RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Une e bombe pour détruire les systèmes électroniques

Les prochains conflits verront peut-être la réhabilitation de la bougie et du boulier. En effet, depuis plusieurs années, la plupart des armées du monde ont lancé des programmes visant à mettre au point un nouveau type de bombes "propres", les bombes radio ou E-bombe. Celles-ci ont la particularité de libérer un ou plusieurs "blasts" d'ondes électromagnétiques à très haute énergie, capables de griller tout équipement électrique, donc électronique, dans un rayon de 500 mètres. Découvert à la fin des années 40 lors de l'explosion d'une bombe atomique à très haute altitude, ce phénomène physique, connu sous le nom d'EMP (Electromagnetic Pulse), repose sur un principe physique simple : un champ magnétique provoque des courants électriques dans les corps conducteurs qu'il traverse. Lorsqu'ils sont trop forts, ces courants "grillent" littéralement les composants électroniques. La nouveauté, c'est que des ingénieurs ont réussi à recréer des petits effets EMP sans avoir à lancer des bombes atomiques dans l'espace. Ils ont mis au point des bombes radios à compresseurs de flux capables de transformer l'explosion thermomécanique de 2 kilogrammes de TNT en une impulsion électromagnétique de plusieurs millions de mégawatts. De quoi pétrifier en quelques secondes et sans aucune destruction de vies humaines ni de bâtiments, la totalité d'une ville moyenne. En effet, les appareils électroniques sont devenus tellement indispensables à la plupart des activités humaines que leur destruction complète serait aussi catastrophique qu'un anéantissement de la ville. Aucune armée ne s'est jusqu'à présent vantée officiellement d'avoir mis au point un modèle fonctionnel de bombe radio. Mais il est probable que certains modèles soient déjà en phase de test.

Brève rédigée par @RT Flash

New Scientist :

http://www.newscientist.com/nl/0701/end

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top