RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La dépression chronique augmenterait le risque de démence

Une étude réalisée par l'Université nouvelle de Lisbonne, sous la direction du professeur Da Silva rappelle qu'environ 36 millions de personnes dans le monde vivent avec une démence, et souligne que ce nombre va sans doute doubler d'ici 2035.

Cette vaste  méta-analyse a décortiqué une cinquantaine d'études scientifiques et confirme que la dépression pourrait bien constituer un facteur de risque en matière de démence , l'augmentation de ce risque étant proportionnel à la gravité et à la fréquence des épisodes dépressifs.

Selon cette étude, la dépression augmente la probabilité d'évolution d’une déficience cognitive légère vers une démence. Mais ces travaux montrent également que le lien de corrélation entre les phases de dépression et le risque de démence ne se limite pas aux dépressions tardives mais s'étend également aux dépressions précoces survenues pendant l'adolescence du sujet.

Les chercheurs émettent l'hypothèse que la dépression pourrait constituer un facteur de risque de démence dans la mesure où ce trouble de l’humeur représente « une réaction fréquente aux déficits émotionnels associés au déclin cognitif ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NCBI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top