RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Les cellules productrices d'insuline pourraient se régénérer

Contrairement aux idées habituellement admises, les cellules productrices d'insuline situées dans le pancréas peuvent se régénérer, une découverte qui ouvre la voie à la mise au point de nouveaux traitements du diabète sans injection d'insuline. Ces travaux sont publiés jeudi dans la revue scientifique Nature. Le diabète est caractérisé par un taux de sucre dans le sang trop élevé. Dans le diabète de type 1 ou diabète juvénile, le système immunitaire attaque et détruit certains cellules spécialisées, qui fabriquent de l'insuline, l'hormone de régulation du sucre sanguin. Régénérer ces cellules et les maintenir dans le pancréas pourrait aider les personnes atteintes de diabète de type 1 à fabriquer leur propre insuline. Cette recherche, effectuée sur des souris de laboratoire, ne concerne pas le diabète de type 2, le diabète le plus fréquent, qui est lié au surpoids. Les scientifiques cherchent depuis longtemps le moyen de produire une plus grande quantité de ces cellules spécialisées, productrices d'insuline, baptisées cellules bêta. Mais cette nouvelle expérience suggère qu'il n'est pas indispensable de chercher au-delà des cellules elles-mêmes. Des études antérieures avaient évoqué la possibilité, pour les cellules souches embryonnaires ou les cellules souches adultes de produire des cellules pancréatiques béat. La nouvelle étude n'établit aucune preuve que les cellules souches adulte, que certains espéraient utiliser comme alternative aux embryons humains, soient impliquées dans la régénération des cellules productrices d'insuline. "J'ai renoncé à y croire, et nous nous concentrons maintenant sur deux types de cellules", a déclaré le coauteur de l'étude Douglas Melton, chercheur de l'Institut médical Howard Hughes, de l'Université de Harvard Pour d'autres, au vu de certaines expériences, les cellules souches embryonnaires pourraient jouer un rôle important."Nous devons retenir toutes les hypothèses, sans exception", a déclaré Vijay Ramiya, chercheur sur les cellules pancréatiques bêta à l'Université de Floride.Le mécanisme de réplication des cellules bêta en nombre suffisant pour être efficaces demeure par ailleurs mystérieux. On compte environ 171 millions de diabétiques dans le monde dont 10% seulement souffrent de diabète de type 1. AP:http://fr.news.yahoo.com/040507/5/3scil.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top