RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le casque obligatoire réduit de moitié le nombre de traumatismes crâniens chez les cyclistes

De nombreux pays ont adopté des cadres réglementaires visant à rendre obligatoire le port du casque pour les cyclistes. Il faut en effet savoir que ce mode de transport multiplie par 10 les risques d'accident par kilomètre parcouru, par rapport aux automobilistes.

En outre, les cyclistes étant beaucoup moins protégés par nature que l'automobiliste, les accidents dont ils sont victimes ont un niveau de gravité plus grand. Pourtant, certaines associations continuent à contester, en matière de sécurité, la nécessité du caractère obligatoire du port du casque.

Des chercheurs Canadiens se sont penchés sur cette question et ont recensé l'ensemble des admissions de cyclistes dans les services d'urgence entre 1994 et 2008, période au cours de laquelle le port du casque pour les cyclistes a été rendu obligatoire dans certaines provinces. Cette étude a dénombré un total de 66 700 admissions pour l'ensemble du Canada, dont 30 % concernaient des traumatismes crâniens et 23 % présentaient des lésions cérébrales.

Ce travail a montré que plus de la moitié de ces traumatisés crâniens étaient âgés de moins de 18 ans, alors qu’ils ne représentent que 20 % de la population canadienne. Autre enseignement, le taux de traumatismes crâniens chez ces jeunes a diminué de 54 % dans les provinces qui ont rendu obligatoire le port du casque. Enfin, le pourcentage d'adultes traumatisés à la suite d'un accident de vélo n’a régressé que dans les provinces qui avaient rendu le port du casque obligatoire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BJM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top