RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Cancer du sein : l'imagerie PET devient un instrument d'évaluation du traitement

Le Docteur Olivier Humbert, qui travaille au Centre Georges-François-Leclerc de Dijon vient de présenter au Congrès américain de cancérologie (ASCO) une étude remarquée  qui montre les potentialités d'une association de l’imagerie médicale par émissions de positons (PET scan) et d'un traceur radioactif au glucose fluoré, le FDG, dans l’évaluation très précoce de l’efficacité de la chimiothérapie des patientes traitées pour un cancer du sein.

La tomographie par émission de positons (TEP), ou PET scan permet de visualiser en 3D l'activité d'un organe grâce aux émissions produites par les positons provenant de la désintégration d'un produit radioactif injecté au préalable.

Il s'agit donc d'une imagerie fonctionnelle qui permet de voir à la fois la morphologie des tumeurs et l’activité des cellules tumorales. Dans le cancer du sein, traité par une chimiothérapie, l’évaluation du traitement se fait en général après plusieurs cycles de chimiothérapie.

Mais l'étude du docteur Imbert montre que l'imagerie par TEP associée à ce nouveau marqueur permettent d’évaluer très précocement, après une seule cure de chimiothérapie, la baisse d’activité des cellules cancéreuses, ce qui constitue un gain de temps précieux pour le patient et les médecins.

"À terme, la généralisation de cette méthode devrait permettre de prendre en charge les patientes de manière beaucoup plus personnalisée en leur proposant d'emblée les combinaisons chimiothérapiques plus efficaces compte tenu de leur type de tumeur", souligne le docteur Humbert, qui ajoute "Cette nouvelle technique permettra d'identifier dès la fin de la première cure de chimiothérapie la réponse au traitement»

Comme le précise pour sa part le Professeur Fumoleau " L'imagerie par TEP sera de plus en plus utilisée pour évaluer l’efficacité d’un traitement et plus seulement pour localiser une tumeur ou déceler des métastases".

Cet article a été rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JNN

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top