RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le cancer de la prostate n'aime pas l'huile d'olive !

On savait déjà grâce à plusieurs études scientifiques que la consommation régulière d'huile d'olive diminuait les risques de cancer du colon ( voir http://www.rtflash.fr/l-huile-d-olive-reduit-risques-cancer/article) et de cancer du sein (http://www.sciencedaily.com/releases/2010/06/100630115019.htm) mais selon une nouvelle étude menée par l'université de Californie, la consommation de certaines huiles d'origine végétale comme l’huile d'olive et l’huile de noix, diminuerait sensiblement le risque d'un cancer agressif de la prostate chez l'homme et augmenterait les chances de survie pour les malades déjà touchés par ce cancer.

Cette étude a analysé la consommation d’acides gras saturés, monoinsaturés, polyinsaturés et trans ainsi que de graisses d'origines animale et végétale chez une population de 4 500 hommes atteints de cancer de la prostate non disséminée.

Au cours des huit ans qu'a durés cette étude, 1 064 hommes sont décédés dont 31% de maladies cardio-vasculaires, 21% de cancer de la prostate et près de 21% d'autres cancers.

Mais les chercheurs ont observé de manière très étonnante que les hommes qui avaient remplacé les graisses saturées et trans par des huiles d'origine végétale , comme l'huile d'olive ou de noix, avaient réduit (après ajustement des différents facteurs de risque), de 29 % leurs risques de cancer agressif de la prostate  et avait également réduit de 26 % leur risque global de décès, toutes causes confondues.

Cette étude vient donc confirmer les bénéfices considérables liés à l'adoption d'une alimentation de type méditerranéen, non seulement en matière de protection contre les cancers les plus fréquents (colon, sein et prostate notamment) mais également en matière de mortalité globale.

Bien que ces mécanismes de protection soient loins d'avoir été entièrement élucidés, il semblerait, selon ces chercheurs, que ce type d'alimentation exerce son effet protecteur de plusieurs façons : par des antioxydants , l'action anti-inflammatoire, la régulation de la tension, du taux de cholestérol et de l'insuline.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

JAMA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top