RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Cancer et mitochondries : le lien se confirme

Des chercheurs japonais dirigés par le professeur Tatsushi Igaki, de l'Université de Kobe, viennent d'élucider un mécanisme cellulaire fondamental qui transforme les tumeurs bénignes en tumeurs malignes.

Les scientifiques japonais ont travaillé sur des mouches drosophiles, le modèle le plus utilisé en génétique. Dans un premier temps, ils ont cherché à déclencher la formation de tumeurs bénignes en augmentant l'activité transcriptionnelle du gène oncogène RAS.

Dans un deuxième temps, les chercheurs ont provoqué des mutations et tranferts de gènes à l'intérieur de la tumeur, dans les mitochondries qui sont les "centrales énergétiques" de la cellule. Ils ont alors observé, outre une diminution du rendement des mitochondries, que des changements se produisaient, non dans la tumeur elle-même, mais dans les cellules avoisinantes qui sont devenues malignes.

Les chercheurs ont alors pu montrer que la baisse de l'activité mitochondriale associée à l'activation du gène RAS provoque un stress cellulaire qui se transmet aux cellules voisines par la production de cytokines inflammatoires et de facteurs de croissance. Sous l'effet de ces mécanismes, les cellules périphériques se transforment alors en cellules cancéreuses.

"Si nous trouvons le moyen de bloquer efficacement ce processus en cascade, nous pourrons empêcher que des tumeurs bénignes ne se transforment en cancers", souligne le Professeur Igaki

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top