RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Cancer du côlon : mise au point d'un nouveau moyen de détection et d'un nouveau médicament

Deux pas important viennent d'être franchis dans la lutte contre le cancer du colon. En premier lieu, une nouvelle technique, plus efficace, a été mise au point pour détecter le cancer du côlon ou seulement des polypes, indique une étude à paraître mercredi dans la revue Gastroenterology. Ce test, selon les chercheurs de la clinique Mayo à Rochester (Minnesota), a permis de déceler 91% des tumeurs cancéreuses présentes dans le côlon, grâce à une analyse des excréments. Cette technique, mise au point en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques EXACT, permet de découvrir dans les déjections les acides désoxyribonucléiques (ADN) anormaux provenant des tumeurs et des polypes qui se trouvent sur la paroi du gros intestin. Ce nouveau test a détecté sans danger et avec exactitude des cancers du côlon et du rectum encore traitables", souligne le principal auteur de l'étude, le Pr David Ahlquist, de la clinique Mayo. De plus, ajoute-t-il, "cette méthode a permis de déceler des polypes précancéreux", ce qui est "important parce qu'en détectant des polypes et en les enlevant par endoscopie, nous pouvons éviter le cancer du côlon et du rectum".A l'heure actuelle, les tests se bornent à détecter du sang dans les matières fécales. Mais de 5 à 10% des résultats ne sont pas fiables, selon les chercheurs. Par ailleurs, la présence de polypes ne provoque pas forcément des saignements. Les tests ont été réalisés sur 61 patients atteints de cancers ou de polypes et dont les médecins chargés de l'analyse ne connaissaient pas l'état de santé. Ils ont été réussis pour 91% des cas de cancer et 73% des polypes. L'autre percée concerne la mise sur le marché d'un nouveau médicament, le Xeloda, qui a reçu le feu vert de l'agence européenne du médicament. Le Xeloda est un médicament chimiothérapique oral, utilisé dans le cancer colo-rectal avec métastases, le premier de ce genre autorisé dans l'UE. Les cancers du côlon et du rectum représentent aux Etats-Unis la deuxième cause de décès par ce type de maladie, avec 10% des morts par cancer. Quelque 130.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année et une personne sur 18 a le risque d'en être atteinte dans le cours de sa vie. En Europe, près de 190.000 cancers du colon sont découverts chaque année, dont 20% avec métastases. 50% des patients développant des métastases succombent à la maladie. En l'an 2000, environ 780.000 cancers du colon devraient être diagnostiqués dans le monde, et les décès dûs à cette maladie sont estimés à 435.000.

AFP :

http://www.afp.com/ext/francais/lemonde/sci/001024221250.ucpm2daf.html

Actualités :

http://www.cite-sciences.fr/actu/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top