RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le bonheur influe positivement sur l'expression de nos gènes !

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains de l'Université de Californie et dirigés par Steven Cole, le bien-être agit non seulement sur notre état de santé, mais également sur le fonctionnement de nos gènes. Mais la grande découverte de cette étude est que les effets sur notre génome produits par notre bien-être dépendent du type de bonheur que nous vivons.

Concrètement, l'étude, réalisée à partir des prélèvements sanguins sur 80 personnes en bonne santé, montre que les personnes éprouvant principalement un bien-être de type eudémonique, c'est-à-dire construit dans le lien aux autres, vont bénéficier d'un effet positif sur le plan génomique et immunitaire.

En revanche, les personnes qui éprouvent essentiellement un bien-être de type hédonique, c'est-à-dire centré sur le plaisir personnel, présentent plus de risques d'affaiblissement du système immunitaire.

Comme le souligne Steven Cole, "nos travaux montrent que rechercher le bien-être avec les autres et pour les autres uniquement pour soi-même produit des effets opposés sur le génome et le système immunitaire".

Peut-être faut-il voir dans cette surprenante observation un avantage compétitif s'inscrivant dans le cadre de  l'évolution de notre espèce et favorisant la recherche d'un bonheur collectif et coopératif et non d'un bien-être égoïste.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PNAS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top