RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les Big Data au service de la lutte contre la maladie d'Alzheimer

La complexité du cerveau humain et des processus impliqués dans le développement et la progression de la maladie d'Alzheimer sont des freins à la découverte de nouveaux traitements. Les instituts nationaux de la santé (NIH) ont lancé, en mars 2015, un portail de Big Data sur la maladie d'Alzheimer (AMP-AD Knowledge Portal), incluant une première vague de données, destinées à la communauté scientifique. Cette ressource de partage et d'analyse de données vise à développer plus rapidement et plus efficacement de nouveaux traitements et méthodes de diagnostics pour la maladie d'Alzheimer.

Le portail de partage de données ouvert à l'initiative des NIH va permettre de rassembler un grand nombre de données moléculaires et cliniques.

Développé par Sage Bionetworks, une association à but non lucratif basée à Seattle, le portail hébergera plusieurs séries de Big Data récoltées sur les cinq prochaines années par des groupes multidisciplinaires. Des bioinformaticiens, ainsi que des scientifiques d'autres domaines, travailleront collectivement afin d'appliquer des méthodes de pointe pour intégrer des données moléculaires et cliniques obtenues à partir de plus de 2000 échantillons de cerveau post-mortem. Le portail de partage de données accessible à l'ensemble de la communauté scientifique devrait accélérer la construction de modèles prédictifs de la maladie d'Alzheimer et permettre d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques dans les processus moléculaires de cette maladie neurodégénérative.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NIH

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Lecteur indigné

    26/06/2015

    Cher Monsieur "Simmonds",

    Je m'étonne de voir que vous êtes l'auteur de cet article car la ressemblance est extrêmement frappante avec cette brève du même titre parue plus d'un mois avant la vôtre (soit le 10 avril 2015) sur ce site (http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/78265.htm).

    En fait, il s'agit carrément d'un copier-coller (vous avez même pris la peine de copier la légende de la photo de l'original).

    Cela dit, je dois tout de même reconnaître que vous avez pris la peine de corriger l'anglicisme des NIH, de modifier la dernière phrase du premier paragraphe, d'enlever les références et le dernier paragraphe de l'article original (qui n'a semble-t-il pas retenu votre attention).

    J'imagine que la moindre des choses aurait été de citer la source de cet article et peut-être d'éviter de signer en votre nom.

    J'ose espérer que le plagiat ne s'applique pas à l'ensemble de vos articles sur RT Flash.

  • back-to-top