RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La baisse de la mortalité par cancer se poursuit aux Etats-Unis et en Europe

Le taux de mortalité des suites d’un cancer est en baisse régulière aux Etats-Unis depuis 1991, année où il avait atteint son maximum avec 215,1 décès pour 100.000 habitants. En 2016, le chiffre était de 156 morts pour 100.000 Américains, indique le dernier rapport de l’ American Cancer Society, soit une diminution moyenne de 1,5 % chaque année.

Ces statistiques sont d’autant plus importantes que le cancer compte parmi les principales causes de décès aux Etats-Unis, aux côtés des pathologies cardiaques et des accidents, d’après une étude des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Le cancer reste malgré tout présent et les spécialistes prévoient 1,7 million de nouveaux cas en 2019 et 600.000 morts des suites de ces maladies.

Mais si le taux de mortalité était resté à son niveau de 1991, ce sont 2,6 millions de décès supplémentaires qui auraient été à déplorer, estiment les auteurs du rapport. Les avancées médicales en matière de diagnostic et de prévention ainsi que des efforts accrus pour lutter contre le tabagisme ont permis de sauver ces vies et de faire chuter la mortalité de 27 % en un quart de siècle.

Reste que le déclin de la mortalité liée au cancer ne touche pas de façon égale l’ensemble de la population américaine. Par ailleurs, la diminution de la mortalité chez les hommes a été de 34 % contre 24 % chez les femmes. Ce phénomène s’explique notamment par le tabagisme féminin généralisé plus tardivement dans l’histoire. Le cancer du poumon fait d’ailleurs partie des pathologies les plus mortelles chez les hommes comme chez les femmes, avec les cancers colorectaux.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

WOL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top