RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Autisme : plus de risques pour les petits et les gros bébés

Des chercheurs anglais de l'Université de Manchester viennent de montrer, au terme d'une vaste étude, qu'un bébé présentant à la naissance un poids sensiblement inférieur ou supérieur à la moyenne avait plus de risques de développer des troubles autistiques.

Réalisée à partir de l'analyse de plus de 40 000 dossiers médicaux d'enfants en Suède, cette étude établit pour la première fois un lien formel entre le poids à la naissance et le risque de troubles du spectre autistique.

Selon la Professeure Abel qui a dirigé cette étude, "Les processus qui mènent à l'autisme trouvent probablement leur origine dans la vie fœtale et sont influencés par des facteurs génétiques et environnementaux. Une compréhension fine du développement fœtal est donc nécessaire si nous voulons mieux comprendre les origines de l'autisme".

L'étude a révélé que les bébés pesant plus de 4,5 kg à la naissance et ceux pesant moins de 2,5 kg présentent, qu'ils soient nés ou non avant terme, un risque d'autisme augmenté de 63 % pour les premiers et 60 % pour les seconds.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NMN

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top