RTFlash

Une australienne aveugle récupère en partie la vue grâce à un œil bionique

Un groupe de recherche australien, Bionic Vision, est parvenu pour la première fois à restaurer en partie la fonction visuelle d'une australienne de 54 ans, Dianne Ashworth, atteinte de rétinite pigmentaire et quasiment aveugle. Cette patiente a bénéficié en mai dernier de l'implantation de cet œil bionique qui comporte 24 électrodes.

Ce système utilise une micro-caméra qui est intégrée à la monture des lunettes et permet de filmer des images qui sont ensuite analysées par une puce spécialement conçue à cet effet puis envoyées à travers l'œil pour stimuler la rétine et finalement former une image dans le cerveau. Grâce à ce dispositif, Dianne Ashworth peut à présent distinguer les formes et les contours d'objets, ce qui lui permet de retrouver une certaine autonomie. Selon Bionic Vision, le geste chirurgical nécessaire pour implanter la puce derrière la rétine est relativement simple et peut être réalisé par n’importe quel chirurgien.

Avec ce premier prototype, les chercheurs ont voulu montrer la faisabilité de cette implantation et la pertinence de leur approche qui utilise un processus cérébral rétroactif de la part du patient. Mais, dans un avenir proche, grâce aux progrès de la miniaturisation électronique, on peut imaginer un œil bionique comportant un nombre d'électrodes beaucoup plus important, ce qui permettrait de restaurer une grande partie de la fonction visuelle chez un grand nombre de patients souffrant de cécité.

L'enjeu en matière de santé publique est considérable car il y a, selon l’OMS, environ 40 millions de personnes aveugles et 250 millions de mal-voyants dans le monde. Comme le souligne la docteure Penny Allen qui dirige ces recherches : « Avec cet œil bionique, nous parviendrons à rendre une vision en noir et blanc à un grand nombre de patients aveugles mais l'objectif prioritaire est de leur rendre une capacité de se déplacer de manière autonome ».

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

Bionic Vision

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • L'obésité devient un fléau mondial

    L'obésité devient un fléau mondial

    Selon une étude de l'OCDE, le surpoids est responsable en moyenne de 70 % de tous les coûts de traitements du diabète, de 23 % de ceux des maladies cardiovasculaires et de 9 % de ceux des cancers ...

  • Une bio-imprimante de peau au chevet du patient

    Une bio-imprimante de peau au chevet du patient

    Des chercheurs du Wake Forest Baptist Medical Center (Caroline du Nord) viennent d’imaginer et de concevoir une bio-imprimante de peau mobile, positionnable "in situ", au chevet du patient et qui, à ...

  • Trop de boissons sucrées pourrait accroître les risques de cancer

    Trop de boissons sucrées pourrait accroître les risques de cancer

    Selon une étude française, réalisée par l'équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle Eren (Inserm/Cnam, Paris), une augmentation de la consommation de boissons sucrées serait positivement ...

Recommander cet article :

back-to-top