RTFlash

Vivant

La vitesse de la pensée a été mesurée

Comprendre la signification d'un objet sur une image prend de 500 à 750 millisecondes, ont découvert des chercheurs de l'Université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland) en plaçant des électrodes sur le cerveau d'un patient. Les neurologues, sous la direction du Pr John Hart, ont réussi à déterminer qu'il fallait de 250 à 300 millisecondes, ou un quart de seconde, pour commencer à comprendre ce qu'est l'objet représenté. De 250 à 450 millisecondes supplémentaires sont nécessaires pour que la personne définisse complètement quel est l'objet. "Les résultats obtenus sont une preuve supplémentaire que l'information s'accumule graduellement dans le cerveau, et non pas d'un seul coup, ou pas du tout", écrit le Pr Hart, dans les Proceedings de la National Academy of Sciences. Selon lui, comprendre les différentes étapes de cette accumulation de savoir et leurs liens pourrait aider les scientifiques à mieux analyser les pertes de compréhension et de la parole chez les patients victimes d'une congestion cérébrale ou atteints de la maladie d'Alzheimer.

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les rats ont déjà la notion du temps !

    Les rats ont déjà la notion du temps !

    Une équipe du Centre de recherche en neurosciences de Lyon a réalisé sur des rats une étude très intéressante, destinée à comprendre comment ces rongeurs percevaient l'écoulement du temps. On sait ...

  • Troubles de l'attention : une origine neurobiologique ?

    Troubles de l'attention : une origine neurobiologique ?

    Des chercheurs du CNRS, de l'université de Strasbourg et de l'Inserm ont identifié une structure cérébrale, le colliculus supérieur, dont l'hyperstimulation entraîne des modifications de comportement ...

  • Les nouveaux neurones effaceraient les anciens souvenirs…

    Les nouveaux neurones effaceraient les anciens souvenirs…

    Une étude internationale réalisée par des chercheurs des Universités de Toronto (Canada) et  Health Fujita (Japon) montre que la production de nouveaux neurones - la neurogenèse - pourrait ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top