RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le vieillissement cérébral est-il inéluctable ?

Chez les personnes âgées, il est normal d'observer une diminution progressive des capacités cognitives qui se traduit notamment au niveau du cortex préfrontal, une ère cérébrale impliquée dans la mémoire de travail et dans la concentration. Jusqu'à présent, la majorité des scientifiques pensaient que le déclin cognitif était lié à une perte de neurones mais de récents travaux sont venus remettre en cause cette hypothèse.

Une équipe américaine du Scripps Research Institute (La Jolla-Californie), dirigée par Yuko Hara, a en effet montré, en observant le cerveau de 29 singes rhésus, que le vieillissement de ces primates n’entraînait pas une disparition des neurones du cortex préfrontal mais que ceux-ci fonctionnaient simplement de manière moins efficace.

Selon ces recherches, il semblerait que les mitochondries voient leur structure modifiée au cours du vieillissement, ce qui diminuerait sensiblement leur efficacité énergétique et provoquerait une diminution de la densité de connexions interneuronales.

Mais ces travaux ont également montré que cette évolution est réversible et que les mitochondries peuvent retrouver leur structure fonctionnelle sous l'effet d'une stimulation hormonale à base d'œstrogènes. Ces travaux ouvrent donc une nouvelle voie thérapeutique très intéressante pour prévenir et combattre le déclin cognitif non pathologique lié au vieillissement.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PNAS

Technology

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top