RTFlash

Vivant

Vers des nouveaux antibiotiques à base de plantes ?

Des scientifiques américains de l'Université Emory (Atlanta-Georgie) ont répertorié pour la première fois les végétaux qui jouent un rôle dans l'activité antibactérienne, afin que leur travail serve de guide dans la conception de nouveaux antibiotiques, et ainsi combattre les pathogènes devenu résistants.

459 produits naturels ont été inclus dans la recherche, comme le poivrier brésilien ou le châtaignier européen, qui inhibent les bactéries résistantes aux antibiotiques. Plus précisément, les acides triterpénoïdes du poivrier brésilien "désarment" le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, connu sous le nom de SARM, en bloquant sa capacité à produire des toxines. Des végétaux plus communs ont également été analysés, comme les agrumes, les marguerites, les haricots ou la menthe.

« L’introduction de produits naturels végétaux dans la filière pharmaceutique est limitée par la complexité du processus de découverte », explique Cassandra Quave, directrice de l’étude. « Il faut d’abord identifier une plante candidate prometteuse, puis examiner les centaines de produits chimiques qui la composent pour identifier le composé actif, et enfin parvenir à isoler suffisamment de ce composé pour faire des expériences sur celui-ci », poursuit la scientifique.

Ces dernières années, l’antibiorésistance est devenue un véritable enjeu de santé publique. Elle est corrélée à une sur-utilisation des antibiotiques qui génère, au fil du temps, une augmentation des résistances bactériennes menaçant à terme l’efficacité de ces traitements. En Europe, le Centre européen de contrôle des maladies évalue à 25 000 le nombre de décès par an résultant de la résistance aux antibiotiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ACS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • L'effet anticancéreux des statines confirmé

    L'effet anticancéreux des statines confirmé

    Les statines réduisent les niveaux de LDL-cholestérol, ou « mauvais » cholestérol, en inhibant une enzyme appelée HMG-CoA-réductase. Alors que de précédentes études ont déjà apporté des preuves ...

  • Des protéines artificielles en guise de vaccin…

    Des protéines artificielles en guise de vaccin…

    En dépit des progrès spectaculaires de la médecine depuis 30 ans, nous manquons toujours de vaccins contre de nombreux agents pathogènes importants, tels que la grippe ou la dengue. « Quand les ...

  • Le vieillissement se voit aussi dans le sang…

    Le vieillissement se voit aussi dans le sang…

    Une équipe de chercheurs estoniens de l'Université de Tartu, dirigée par Mario Saare, a étudié les différences entre les systèmes immunitaires de jeunes et de personnes âgées. Ces scientifiques ont ...

Recommander cet article :

back-to-top