RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Le vaccin Bexsero fait chuter les méningites B chez les bébés britanniques

Au Royaume-Uni, un an après la commercialisation du vaccin Bexsero, de GlaxoSmithKline, le nombre de cas de méningites et de septicémies induites par les méningocoques B a quasiment diminué de moitié chez les nourrissons, d’après les données du Public Health England (PHE), un organisme affilié au Ministère de la Santé britannique.

D’après les chercheurs du PHE, le taux d’infections chez les enfants vaccinés correspondait à moins d’un cinquième de celui observé chez les nourrissons non vaccinés. En outre, le nombre de cas confirmés en laboratoire chez les enfants de moins d’un an, la tranche d’âge le plus à risque d’infection, a baissé de 42 % depuis l’arrivée du vaccin. En chiffres, seuls 37 cas d’infections ont été enregistrés depuis le début du programme, comparé à 74 cas en moyenne pour la même période aux cours des 4 années précédentes.

La clé de cette réussite proviendrait de la forte adhésion au programme de vaccination. Après le PHE, à l’âge de 6 mois, plus de 95 % des nourrissons avaient reçu la première dose de vaccin et près de 90 % la seconde dose. Selon le Docteur Mary Ramsay, chef du pôle Immunisation au PHE, « il s’agit sans aucun doute d’une grande nouvelle. La méningite B est une maladie rare mais terrible. Maintenant, nous savons que le vaccin peut et pourra sauver des vies et empêcher des handicaps à long terme.

Nous espérons que les pays du monde entier ayant connaissance de ces résultats envisageront d’introduire des programmes de vaccination similaires, sauvant ainsi la vie de beaucoup, beaucoup d’enfants », conclut-elle. Faut-il élargir les indications ? Dans de nombreux pays, et notamment en France et aux Etats-Unis, le Bexsero® reste réservé aux personnes à risque élevé de contracter une infection invasive à méningocoque et à des circonstances bien précises, comme des situations épidémiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Daily Mail

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top