RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Trafic Internet : la part du peer-to-peer diminue

Entre 2007 et 2009, la part du peer-to-peer (P2P) est passée de près de 40 % à 18 % du trafic sur Internet, selon une étude du cabinet Arbor Networks, citée par Wired. L'analyse s'appuie sur 264 milliards de gigaoctets de données, obtenues auprès de plus de cent fournisseurs d'accès du monde entier. Parallèlement, le trafic sur le Web (http), représenterait 52 %, contre 42 % deux ans plus tôt.

Faut-il y voir le déclin d'un système d'échanges de fichiers, qui depuis la fin des années 1990, notamment avec le service Napster, est considéré par l'industrie musicale comme une menace ? 'Le piratage n'a ni diminué, ni augmenté durant ces dernières années', analyse Patrick Waelbroeck, maître de conférences à l'Ecole nationale supérieure des télécommunications. 'Le P2P a simplement crû moins vite que d'autres applications', explique-t-il.

Pour expliquer le déclin de la part du peer-to-peer, l'étude d'Arbor Networks avance en effet la concurrence des services en streaming, tels que YouTube, Dailymotion ou Deezer. Selon le magazine Informationweek, qui a également pu consulter l'étude, entre 25 % et 40 % du trafic Internet est désormais lié à la vidéo. Aux Etats-Unis, la plate-forme de vidéo Hulu, née en 2007, qui permet de voir directement des séries et des émissions de télévision, avec une bonne qualité, est particulièrement plébiscitée.

M. Waelbroeck note également une évolution similaire dans les pratiques musicales : 'Ecouter de la musique est devenu une manière, parmi d'autres, de se divertir. Beaucoup d'internautes écoutent des radio en ligne, et cela leur suffit : ils n'ont pas besoin de passer par les réseaux de peer-to-peer.'

Arbor Networks justifie également la baisse du P2P par la migration du téléchargement vers les services d'hébergement de fichiers, tels que Rapidshare et Megaupload. 'Les échanges physiques, via disques durs, ou copies de clés USB, n'entrent pas dans les statistiques', souligne aussi l'universitaire.

LM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top