RTFlash

Avenir

Tisser la lumière

Des rideaux qui éclairent une pièce ou encore des uniformes lumineux devraient bientôt faire partie de notre quotidien. Une petite entreprise du Nord de la France, Dubar Warneton, est parvenue à intégrer des fibres optiques au tissage de fibres naturelles. Ses recherches lui ont également permis de polariser la lumière sur toute la longueur de la fibre optique. Cette dernière est préparée par sablage ou grattage pour maîtriser la diffusion de la lumière et former les motifs voulus dans le tissu. L'alimentation électrique se fait par batterie ou par piles vendues dans le commerce. Il reste encore à améliorer cette alimentation et à travailler sur la longueur du tissu, limité pour l'instant à 3 mètres sur produit fini. Le prototype présenté cette année à Atlanta (États-Unis) était un rideau éclairant. Les visiteurs de l'installation pouvaient lire un magazine grâce à cette seule source lumineuse. Le tissu de 1,70 mètre sur 1,50 mètre était alimenté par trois batteries et donnait des variations de couleurs. L'industrialisation est en cours.

Sciences actualités : http://www.cite-sciences.fr/actu/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

Recommander cet article :

back-to-top